Le Réveil Lozère 17 juillet 2013 à 09h25 | Par Lise Monteillet

Rail - Un train sur le toit de la France

Découvrir la Lozère, en suivant le réseau ferré… Le TransLozérien propose de voyager sur la ligne non électrifiée la plus haute de France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère  © Le Réveil Lozère

Traversant la vallée du Lot, la plaine de Montbel, le TransLozérien permet de découvrir les paysages de la Margeride sous un nouveau jour.

Voilà deux saisons estivales que ce train touristique emmène des voyageurs. Entre deux trains de la SNCF, l’autorail de l’association AP 2800 prend le départ depuis Langogne ou Mende. Ce train connu sous le nom de « Bleu d’Auvergne » a été construit en 1958, pour finir sa carrière en 2007. Il a parcouru six millions de kilomètres avant  d’être remplacé par des machines plus modernes. « Nous avons créé une association de passionnés par ces autorails, présente Hubert Thévenot ; trésorier de l’association AP 2800. Nous entretenons cet autorail et nous souhaitons le faire circuler sur le réseau national pour faire découvrir la France à partir du train ». Cette association compte une soixantaine de membres répartis dans la France entière. Dans la cabine du conducteur, Vincent Christotome ne cache pas son plaisir. Ce chauffeur de la SNCF a pris un jour de congé pour prendre les commandes de l’autorail. « C’est une conduite à l’ancienne, on a vraiment le ressenti de la machine », confie-t-il.

À lire dans le Réveil Lozère n°1218, du 18 juillet 2013, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui