Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 10h00 | Par Stéphane Doumayzel, mission AB chambre d’agriculture 12 et Sophie Dumas, Unicor

Produire du lait de vache bio sans concentré : utopie ou réalité ?

Dans le cadre du projet Laits 3 Bio, une journée thématique est proposée le mardi 27 novembre à Rodez pour aborder la question de la réduction des intrants en exploitation bovine laitière et ses conséquences techniques, économiques, etc.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Chambre d’agriculture 12

Aux questions : comment produire du lait sans le moindre gramme de concentré par vache, quel que soit son stade physiologique, comment produire 85 % du lait grâce au pâturage, etc. on a tendance à penser spontanément : « Oui, une belle théorie ! Ou en Bretagne peut être ! Ou alors sans tenir compte des aspects économiques… ». Et bien, les dix ans d’essais sur la ferme expérimentale de l’Inra de Mirecourt dans les Vosges, apportent des éléments de réflexion qui peuvent bousculer les idées reçues. Des techniciens de la structure seront d’ailleurs présents le 27 novembre prochain à Rodez pour présenter leurs expériences et leurs résultats lors de la journée consacrée aux exploitations laitières.
Depuis 2004-2005, ce site expérimental de l’Inra teste, dans le cadre d’un essai à long terme, un système bovin laitier herbager simple et autonome. Ce système, conduit selon le cahier des charges de l’agriculture biologique, est basé sur la valorisation de prairies permanentes.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui