Le Réveil Lozère 01 septembre 2015 à 08h00 | Par Préfecture de Lozère

Prix de l'installation des femmes en agriculture

Le concours 2015 du prix départemental de l'intallation des femmes en agriculture est ouvert. L'an passé, c'est Marion Lamorinère de La Fichade qui avait été lauréate.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2014, c'est Marion Lamorinière qui avait décroché le prix de l'installation des femmes en agriculture. Elle élève entre autres des pur-sang arabes sur le causse Méjean. Son prix lui avait été remis par le préfet Lambert.
En 2014, c'est Marion Lamorinière qui avait décroché le prix de l'installation des femmes en agriculture. Elle élève entre autres des pur-sang arabes sur le causse Méjean. Son prix lui avait été remis par le préfet Lambert. - © DR

Le concours départemantal de l'installation des femmes en agriculture 2015 est ouvert aux femmes en cours d'installation ou installées depuis deux ans maximum. Pour les candidates en cours d'installation, la somme ne sera versée qu'après présentation des justificatifs. Les dossiers sont à retirer auprès de la mission départementale aux droits des femmes à l'égalité. Après avoir rempli leur dossier, les candidates devront le retourner complété, avant le lundi 5 octobre. L'examen des dossiers sera effectué avant le mercredi 14 octobre par un jury qui désignera les lauréates. Un prix d'un montant de mille euros sera décerné à l'occasion de la journée mondiale de la femme rurale se déroulant le mercredi 15 octobre. Plus d'informations auprès de la direction départementale de la cohésion sociale au 04 30 11 10 47 ou sur www.lozere.gouv.fr.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 3 septembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui