Le Réveil Lozère 13 décembre 2012 à 14h23 | Par LE REVEIL LOZERE

Prédateur - Les expertises sont remises en cause !

Nouveau rebondissement concernant les attaques des troupeaux lozériens imputables au loup, les expertises pour déterminer la cause des dommages n’ont pas été menées correctement. De quoi exaspérer la profession agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le comité grand prédateur s’est réuni mercredi 5 décembre, en présence de trois experts nationaux. Ces derniers ont rencontré les syndicats agricoles le matin et la chambre d’agriculture l’après-midi. Représentant les Jeunes agriculteurs, Michael Meyrueix n’en croyait pas ses oreilles : « En Lozère, les expertises n’ont pas été menées comme il faut. Les constats n’ont pas été assez approfondis. Il aurait fallu prendre des mesures plus précises des crocs, examiner les hématomes des brebis… Cela remet en cause pas mal de décisions ! »
À lire dans le Réveil Lozère n°1187 du 13 décembre, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On nous demande beaucoup d’efforts pour améliorer nos produits, sur la qualité, sur l’environnement, ce qui occasionne des coûts supplémentaires. Et dans le même temps, nous subissons de plus en plus d’importations de produits qui faussent la concurrence, et ne correspondent pas aux standards sanitaires et environnementaux qu’on nous impose.

expliquait Jérôme Despey, secrétaire général du syndicat FNSEA, quelques heures avant le début du blocage des raffineries et dépôts de carburants.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui