Le Réveil Lozère 24 octobre 2012 à 10h30 | Par Lise Monteillet

Prédateur - Le PNC solidaire de ses éleveurs

Jeudi 18 octobre, le parc national des Cévennes a demandé la révision du plan loup, la définition de zones d’exclusion et la possibilité de réaliser des tirs en zone cœur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean de Lescure, président du PNC et Jacques Merlin, directeur.
Jean de Lescure, président du PNC et Jacques Merlin, directeur. - © Réveil Lozère

Avec le vote d’une délibération et la tenue d’une conférence de presse, le conseil d’administration du parc national des Cévennes a donné haut et fort son avis sur la présence du loup en Lozère.

Comme l’explique Jean de Lescure, président du PNC, les administrateurs ont estimé à la quasi unanimité que «le prédateur n’est pas compatible avec les systèmes d’élevage du parc et en particulier avec l’agropastoralisme».

À lire dans le Réveil Lozère n°1180, en page 8.

Les éleveurs ont pris la parole

Des représentants du Cercle, le collectif des agriculteurs du causse Méjean qui lutte contre le loup, se sont invités au conseil d’administration du parc national des Cévennes. Ils ont pu s’exprimer avant la délibération.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup doit être régulé sans plafond !

c’est l’appel qu’ont lancé la FNO, la FNSEA, la FNB et la FNC dans un communiqué du 26 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui