Le Réveil Lozère 20 décembre 2016 à 08h00 | Par Chambre d'agriculture de Lozère

Pour une meilleure valorisation des produits bois en Cévennes

Dans le cadre du programme Cévaigoual, le comité de développement local de Florac a organisé, début décembre, avec la chambre d’agriculture de Lozère, une visite technique à Foix (Ariège) sur le thème de la production de bois énergie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bois sous forme de bûches pour le chauffage.
Bois sous forme de bûches pour le chauffage. - © Chambre d'agriculture de Lozère

À l’occasion d’une réunion d’information qui s’est tenue le 15 septembre à La Salle-Prunet, un groupe d’agriculteurs a souhaité s’engager dans un projet visant à produire et commercialiser de façon collective le bois issu de leurs exploitations agricoles ; l’objectif étant de mieux valoriser le bois et notamment de s’adapter aux contraintes territoriales du territoire cévenol : accès limités pour l’exploitation forestière, rentabilité des chantiers, essences peu rémunératrices… Le noyau de ce groupe est issu de la Cuma du Sistre qui a réalisé depuis cinq ans des investissements spécifiques pour l’exploitation du bois (remorque forestière, treuil…), ce qui démontre l’intérêt croissant des agriculteurs pour diversifier leur revenu grâce à cette ressource.
La valorisation des produits
Pour expertiser la production et la commercialisation de produits bois à forte valeur ajoutée (filets de bûches, allume-feu, bois-barbecue), les exploitants agricoles, accompagnés d’une délégation de la chambre d’agriculture nt rencontré leurs homologues ariégeois. Ces derniers, après plusieurs mois de réflexions, ont constitué une structure collective (GIE bois paysan distribution) qui regroupe une dizaine d’exploitations agricoles et commercialise depuis 2016 leurs produits dans des magasins de leur département.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du 22 décembre 2016, numéro 1389.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui