Le Réveil Lozère 30 mai 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Pour économiser, ils optent pour un chauffe-eau solaire

Installés en bovins lait et viande depuis 30 ans, Daniel et Martine Masseguin du Gaec L’Esclancide des Salces (commune de Pelouse) ont choisi, il y a deux ans de poser un chauffe-eau solaire. L’objectif : réduire leur consommation d’énergie pour le nettoyage du tank et de la salle de traite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À l’intérieur, le chauffe-eau reçoit la chaleur des panneaux. Si cette dernière n’est pas assez élevé, une resistance prend le relais pour assurer une température d’au moins 40°C.
À l’intérieur, le chauffe-eau reçoit la chaleur des panneaux. Si cette dernière n’est pas assez élevé, une resistance prend le relais pour assurer une température d’au moins 40°C. - © Aurélie Pasquelin

Soucieux de faire des économies d’énergie, Daniel et Martine Masseguin, du Gaec L’Essclancide des Salces, à Pelouse, ont décidé, il y a maintenant deux ans de sauter le pas. Ils ont installé un chauffe-eau solaire pour le nettoyage leur salle de traite et du tank à lait. « Nous avons profité du PPE (Programmations pluriannuelles de l’énergie) pour qu’un chauffagiste vienne installer ce dispositif, confie l’éleveur. Sans les aides de l’Europe et de la Région qui découlent de ce programme, nous n’aurions pas fait ce choix. » Un choix qu’ils ne regrettent pas car leur système garantit une température constante. En effet, par beau temps, la production d’énergie des deux panneaux solaires installés sur le toit suffit à chauffer l’eau contenue dans le réservoir à 40°C ou plus. Mais le reste du temps, quand le soleil se fait moins pressant, l’agriculteur peut compter sur une résistance qui permet de garantir le chauffage. « Le basculement se fait automatiquement, explique l’éleveur. En gros, l’eau est chauffée par l’énergie dégagée par les panneaux solaires et si cette dernière ne suffit pas pour atteindre les 40°C, la résistance prend le relais. »

 

Suite de l'article et du dossier à lire dans le Réveil Lozère n°1412, du 1er juin 2017, en pages 10 et 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui