Le Réveil Lozère 04 avril 2018 à 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

« Plus on transforme, plus on ajoute de la valeur »

Producteur de canards gras et d’autruches, Sylvain Aulas a repris l’exploitation de son père, à La Tieule, il y a quelques mois. Le site possède un vaste atelier de transformation que l’éleveur fait visiter l’été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sylvain Aulas a repris l’exploitation de son père le 1er janvier dernier.
Sylvain Aulas a repris l’exploitation de son père le 1er janvier dernier. - © Aurélie Pasquelin

Le 1er janvier 2018 est une date importante pour Sylvain Aulas. C’est le jour où, le jeune homme, ancien cuisinier a repris officiellement l’exploitation de son père : Aux saveurs d’autre foie à La Tieule. Outre les canards et les autruches, le père a légué à son fils un atelier de transformation construit dans les années 2000. Un atelier qui permet à la famille de transformer l’intégralité de leur production. « Nous élevons principalement des canards gras, explique Sylvain Aulas. Nous tuons trois à quatre autruches par an, au moment des fêtes alors que nous élevons 800 à 900 canards. » Reçus à un jour, ces canards sont élevés pendant quatre mois en plein air sur la ferme. Ils sont ensuite placés dans une salle de gavage pendant quinze jours. Située sur un bout du bâtiment accueillant aussi l’atelier de transformation, cette salle est un point d’entrée pour les volailles.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1454, du 5 avril 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette rencontre d’échanges est préparatoire à la réunion de toutes les filières autour du Premier ministre au milieu de mois.

a indiqué Jérôme Agostini, directeur du Cniv (le comité des interprofessions viticoles) alors qu’il était reçu par Stéphane Travert.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui