Le Réveil Lozère 20 juin 2018 à 11h00 | Par Laurence Sagot, Institut de l’élevage-Ciirpo

Plantes à tannins : des espoirs qui restent à concrétiser

Le Cirpo a mené des essais sur l’apport des plantes à tannins dans l’alimentation ovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Plantin, lotier ou bien chicorée sont des plantes riches en composés naturels bioactifs, dont les tannins. Elles auraient une action sur les vers de strongles gastro intestinaux et réduiraient leurs effets sur la santé des animaux à l’herbe. Mais les études conduites en grandeur réelle restent rares et ont essentiellement été menées en Grande-Bretagne et en Nouvelle-Zélande. En France, un premier essai a été conduit en 2017 au Ciirpo, sur le site du Mourier. Deux lots d’agneaux d’herbe non complémentés en concentré ont été comparés. L’un d’eux disposait d’une parcelle composée de chicorée, plantain et lotier, pâturée chaque mois en cure pendant dix jours consécutifs en alternance avec une prairie temporaire. L’autre lot n’avait pas de plantes à tannins à disposition.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1465, du 21 juin 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Seuls les broutards valablement vaccinés contre les sérotypes 4 et 8 (de la FCO, NDLR) feront l’objet d’une commercialisation.

annonce la FFCB.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui