Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 10h00 | Par Agrijuris

Plantations, les bonnes distances

Les arbres de mon voisin mesurent cinq mètres de haut et les branches dépassent chez moi, ce qui endommage ma clôture. Que puis-je faire ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon l’article 671 du Code civil « Il n’est permis d’avoir des arbres, arbrisseaux et arbustes près de la limite de la propriété voisine qu’à la distance prescrite par les règlements particuliers actuellement existants, ou par des usages constants et reconnus et, à défaut de règlements et usages, qu’à la distance de deux mètres de la ligne séparative des deux héritages pour les plantations dont la hauteur dépasse deux mètres, et à la distance d’un demi-mètre pour les autres plantations ».
Un propriétaire ne peut par conséquent avoir des arbres, arbrisseaux ou arbustes, près du fonds voisin qu’à une distance de recul de deux mètres pour les plantations dont la hauteur dépasse deux mètres et 0,50 m pour les autres arbrisseaux. Cette règle s’applique aussi bien aux arbres que le propriétaire a plantés qu’à ceux qui croissent spontanément. La première chose à faire est donc de vérifier la distance de plantation des arbres de votre voisin.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui