Le Réveil Lozère 03 octobre 2017 à 08h00 | Par FDSEA48

Plan loup 2018-2023 inacceptable

Le 12 septembre dernier s’est tenue à Lyon une réunion d’information et d’échange sur le plan loup 2018-2023. Des propositions aberrantes des ministères de l’Agriculture et de l’Écologie ont conduit la profession agricole à quitter la séance. Face à cela les agriculteurs de France et de Lozère sont appelés à une journée de mobilisation nationale le lundi 9 octobre à Lyon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Le plan loup 2013-2017 court jusqu’au 31 décembre de cette année. Le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ont présenté le 12 septembre dernier, leurs propositions relatives au futur plan 2018-2023. Ce dernier, en totale régression face au précédent plan loup et ne tenant compte d’aucune des propositions du CAF loup* a entraîné le mécontentement de la profession. « Conditionner l’indemnisation des dommages dus au loup à la mise en œuvre des mesures de protection, prioriser les tirs d’effarouchement et de défense simple, restreindre la délivrance des tirs de défense renforcée et enfin interdire les tirs de prélèvement avant la fin de l’été avec la volonté affichée de fortement les réduire voire les supprimer », tels sont les propositions provocantes qui ressortent de ce document explique Ludovic Rouvière, administrateur national JA et membre du conseil d’administration à JA 48.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1428, du 5 octobre 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui