Le Réveil Lozère 17 juin 2020 à 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Phot’Aubrac aura bien lieu en 2020

Du 17 au 20 septembre, le plateau de l’Aubrac va transformer ses espaces de vie en centres d’expositions photo. Des granges d’agriculteurs aux étables et burons, ou chemins de randonnée, des centaines de photos de photographes professionnels s’exposeront aux regards des visiteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Du 17 au 20 septembre, le plateau de l’Aubrac va transformer ses espaces de vie en centres d’expositions photo. Des granges d’agriculteurs aux étables et burons, ou chemins de randonnée, des centaines de photos de photographes professionnels s’exposeront aux regards des visiteurs.
Du 17 au 20 septembre, le plateau de l’Aubrac va transformer ses espaces de vie en centres d’expositions photo. Des granges d’agriculteurs aux étables et burons, ou chemins de randonnée, des centaines de photos de photographes professionnels s’exposeront aux regards des visiteurs. - © Marion Ghibaudo

« Nous sommes soulagés », soupire Jean-Pierre Montiel, le président de l’association Phot’Aubrac. Autour de lui se trouve la petite équipe qui l’aide, chaque année, à préparer un festival qui a drainé, en 2019, près de 20 000 personnes dans les communes partenaires de l’événement : Maurice Subervie, le vice-président, Annie Montiel la trésorière, entre autres. Équipe complétée d’une soixantaine de bénévoles lors du festival.
Pour 2020, l’événement a bien failli ne pas voir le jour, crise sanitaire oblige. Jusqu’au dernier moment, la fine équipe aura croisé les doigts pour que les autorisations leur soient données. Le 5 juin, la réponse tombe : ils ont le feu vert. Soulagement dans les rangs, le travail peut véritablement commencer.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1565, du 18 juin 2020, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui