Le Réveil Lozère 28 mars 2017 à 08h00 | Par A. Renault

Philippe Jougla élu président de la FRSEA Occitanie

Les assemblées générales des FRSEA Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont procédé à la création de la FRSEA Occitanie, lundi 20 mars à Sorèze (Tarn). Ils en ont profité pour élire leur nouveau président.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Jougla, nouveau président de la FRSEA Occitanie.
Philippe Jougla, nouveau président de la FRSEA Occitanie. - © A. Renault

Lundi 20 mars à Sorèze dans le Tarn, 255 élus des 13 fédérations départementales d’Occitanie se sont rassemblés pour opérer la création de la FRSEA Occitanie et ont élu leurs représentants. Considérant l’étendue de la région et la diversité des productions, Philippe Jougla et Serge Vialette ont proposé un fonctionnement en binôme. Philippe Jougla, président de la FDSEA du Tarn a été élu président de la FRSEA Occitanie et Sergie Vialette 1er vice président.
Avant l’élection, qui s’est déroulée l’après-midi, Serge Vialette, président de l’ancienne FRSEA Languedoc-Roussillon et Christian Mazas, président de l’ancienne FRSEA Midi-Pyrénées ont tenu une conférence de presse pour expliquer le déroulement de cette assemblée constitutive et le fonctionnement de la nouvelle FRSEA.
Comme l’a rappelé Serge Vialette, cette « fusion-absorption » est issue de la loi NOTRe, pour assurer une représentativité du territoire cohérente avec le terrain. « Nous avons constitué dès le départ une association des deux FRSEA Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées qui s’est réunie régulièrement en conseil d’administration pour caler les stratégies de fusion. Un comité de fusion a été créé en parallèle, pour traiter les points plus techniques et juridiques. La création de la FRSEA Occitanie, qui a lieu aujourd’hui est la phase finale. »

Un projet agricole régional
Les deux présidents des ex-FRSEA Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées rappellent que cette création s’est faite rapidement « pour coller aux échéances électorales ». « Il est important pour nous de coller à ce territoire et suivre le mouvement du conseil régional et des Chambres d’agriculture. Nous allons pouvoir faire des propositions concrètes aux élus politiques et développer un projet agricole régional. »

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1403, du 30 mars 2017, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui