Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 11h00 | Par FDSEA-JA 48

Petits veaux : le commerce reprend

Le mouvement de non-collecte des petits veaux est levé depuis le 7 novembre. Une action qui « a eu un impact direct sur le revenu des agriculteurs » pour FDSEA et JA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Roupnel

Le 29 octobre 2018, la fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) décidait de suspendre totalement la collecte des veaux de moins de vingt jours. Ils dénonçaient l’augmentation des charges et contraintes liées à l’exportation d’animaux non-vaccinés contre la fièvre catharale ovine (FCO).
Avant même cette action, les représentants agricoles de la FDSEA et des JA de Lozère s’étaient mobilisés. Ils avaient alerté les parlementaires lozériens, l’administration et les responsables nationaux.
La réunion du 7 novembre de l’ensemble des acteurs de cette filière, initiée par la fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), association spécialisée de la production laitière de la FNSEA a trouvé une issue favorable à cette non-collecte fortement pénalisante pour les éleveurs laitiers. La levée de cette grève a été décidée à effet immédiat.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui