Le Réveil Lozère 18 juillet 2017 à 08h00 | Par AG

Perspectives agricoles 2016-2025 : croissance au ralenti

Demande au ralenti et prix en baisse. C’est ce que prédisent pour les produits agricoles l’OCDE et la FAO au cours des dix prochaines années. La croissance de la consommation de viande notamment devrait connaître un net coup de frein.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Globalement, la demande par habitant de produits alimentaires de base stagnera entre 2016 et 2025, sauf dans les pays les moins avancés.
Globalement, la demande par habitant de produits alimentaires de base stagnera entre 2016 et 2025, sauf dans les pays les moins avancés. - © Virginie Quartier

La croissance de la demande mondiale en produits agricoles et alimentaires devrait ralentir au cours des dix prochaines années, selon les perspectives agricoles 2016-2025 de l’OCDE et de la FAO publiées le 10 juillet. Et « les prix des principaux produits alimentaires ont tous baissé en 2015, ce qui indique que la période pendant laquelle les prix sont restés élevés est vraisemblablement terminée », assure leurs travaux.
Plusieurs facteurs expliquent ce ralentissement. D’une part la reconstitution des stocks de céréales, à hauteur de 230 millions de tonnes au cours des dix dernières années, ajoutée à l’abondance des stocks de la plupart des autres produits de base, devrait concourir à contenir la hausse des prix mondiaux, lesquels ont aujourd’hui pratiquement renoué avec les niveaux d’avant la crise des prix alimentaires de 2007-2008, souligne le rapport des deux organisations.
Les deux autres principales raisons sont le ralentissement de la croissance en Chine, qui génère une baisse de la consommation, et les moindres soutiens publics aux biocarburants aux États-Unis et en Europe. « D’après les projections, la demande de produits agricoles destinés à la production de biocarburants est appelée à stagner compte tenu de la baisse des prix de l’énergie et de l’adoption d’une politique plus modérée concernant les biocarburants dans plusieurs pays », précise le rapport. Ainsi, la production de biocarburants devrait progresser de 17 % pendant les dix prochaines années, contre 90 % durant la précédente décennie.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1419, du 20 juillet 2017, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).