Le Réveil Lozère 15 janvier 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Pensez à vous faire remplacer

Assurez la continuité de l'activité de votre exploitation en faisant appel au service de remplacement de Lozère (SR 48)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Parmi les motifs de remplacement : le congé maternité.
Parmi les motifs de remplacement : le congé maternité. - © Stéphane Leitenberger

Le SR 48 assure le remplacement des agriculteurs adhérents en cas d'absences, d'empêchements temporaires, prévus ou non : maladie, accident, congés parentaux, formation, etc. Il vous suffit de contacter le service au 04 66 65 99 44, de signer le bulletin d'adhésion et de vous vous acquitter de votre cotisation annuelle. Tous les actifs agricoles d'une exploitation peuvent adhérer : chef d'exploitation, conjoint collaborateur, salarié et aide familial. Le SR 48 met à disposition de votre exploitation un salarié qui réalisera les travaux durant votre absence. Lorsque cela est possible, prévenez le plus tôt possible : cela permet d'organiser au les plannings des salariés et d'ajuster les profils aux missions.
Le SR48 assure la gestion administrative
Le SR48 assure la gestion administrative et sociale : contrat de travail, déclaration d'embauche, feuille de paie, etc. Il émet les factures de remplacement pour votre exploitation. Selon les motifs de remplacement des aides ou indemnités (Casdar, État, MSA, Groupama, etc. ) ou crédit d'impôt congés peuvent être mobilisés. À noter que le service a signé un contrat groupe avec Groupama pour assurer une prise en charge du coût du remplacement en cas de maladie, accident ou décès, à hauteur de 90 ou 180 jours par an, variant selon l'option que vous choisissez. Pour simplifier vos démarches, les indemnités journalières sont directement réglées au service de remplacement. Pour adhérer au contrat service de remplacement-Groupama, prenez contact avec le SR 48 ou votre conseiller Groupama.

Pratique
-Cotisation annuelle de 45 euros.
-Informations à lozere@servicederemplacement.fr ou au 04 66 65 99 44.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui