Le Réveil Lozère 12 septembre 2018 à 14h00 | Par AuréliePasquelin

Paysages, 150 scientifiques à Mende

Des scientifiques venus de plus de trente pays européens se sont réunis la semaine dernière à Mende pour la 28e conférence du réseau PECSRL (Permanent european conference for the study of the rural landscape). Un évènement unique qui a permis de mettre le département en avant.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après deux jours à Clermont-Ferrand, les congressistes ont passé deux jours à Mende.
Après deux jours à Clermont-Ferrand, les congressistes ont passé deux jours à Mende. - © Aurélie Pasquelin

Créé en 1957 lors d’un consortium franco-allemand, le PECSRL (Permanent european conference for the study of the rural landscape pour congrès européen permanent pour l’étude des paysages ruraux) tient depuis lors un colloque tous les deux ans dans l’un des pays participants. Géographes, historiens, archéologues, paysagistes…, issus de plus de trente pays participent à cette réunion qui permet aux scientifiques d’entrer en relation et de comparer l’avancée de leurs recherches respectives. Cette année, c’est la France et plus particulièrement Clermont-Ferrand et Mende qui ont été choisis pour accueillir les 150 scientifiques appartenant au réseau. Un choix qui a permis de mettre en avant les paysages du Massif central et des Cévennes. « Tous les deux ans, lors de notre rencontre, nous essayons de nous imprégner de l’environnement local », confie Karl Martin Born, président de l’association et enseignant-chercheur en géographie à l’université de Vechta, en Allemagne.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1475, du 13 septembre 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui