Le Réveil Lozère 26 juillet 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Patrick Carly, éleveur caprin et passionné par les chiens de troupeau

Éleveur caprin sur la commune de Moissac-Vallée-Française, Patrick Carly participera dimanche 30 juillet au concours interdépartemental qui aura lieu cette année à Nasbinals.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrick Carly et Haro participeront dimanche 30 juillet au concours interdépartemental de chien de troupeau.
Patrick Carly et Haro participeront dimanche 30 juillet au concours interdépartemental de chien de troupeau. - © Aurélie Pasquelin

Installé au cœur de la vallée française, Patrick Carly élève des chèvres depuis maintenant 11 ans. À peine trois ans après son installation, il décide d’acheter un chien de troupeau pour l’aider sur son exploitation. « Nous avons vu une démonstration à la fête du pélardon du Vigan, raconte l’intéressé. À l’époque nous utilisions des talkies-walkies pour pouvoir nous appeler si jamais l’un de nous avait besoin d’aide pour rassembler le troupeau. Alors l’achat d’un chien de troupeau nous a paru pratique. » Pour les aider dans leur travail, Aurore et Patrick Carly achètent donc un premier chien à l’éleveuse venu faire la démonstration.
« Peu sûr de nous, nous avons préféré acheter un chien déjà dressé : Caya, explique l’agriculteur. Le plus dur alors était d’habituer le troupeau. Au début c’était un peu difficile et certaines chèvres ont mis plusieurs jours avant d’accepter le chien. Mais petit à petit, il a su s’imposer et nous avons pu travailler avec elle sans aucun problème. » Une expérience qui a marqué l’éleveur et qui l’a encouragé à se lancer un peu plus dans la passion des chiens de troupeau.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1420, du 27 juillet 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui