Le Réveil Lozère 30 décembre 2019 à 16h00 | Par AG

Pas encore « au bout du chemin »

La présidence finlandaise du Conseil, qui va passer la main le 1er janvier à la Croatie, transmet un dossier de la réforme de la Pac avec encore de nombreux points à négocier (malgré quelques avancées) avant de pouvoir entrevoir un accord.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Pour sa première réunion des ministres de l’Agriculture de l’UE en tant que commissaire européen, Janusz Wojciechowski a pu faire le point, le 16 décembre à Bruxelles, avec les États membres sur les dossiers qui les occuperont dans les prochains mois et en particulier la réforme de la Pac. La Finlande, dont c’était à l’inverse le dernier rendez-vous à la présidence du Conseil agricole, a présenté un rapport sur l’état d’avancement des discussions sur la Pac qui, selon la plupart des ministres, constitue une bonne base pour la poursuite des pourparlers sous présidence croate (à partir du 1er janvier). Mais, a concédé le ministre finlandais Jari Leppä, « nous ne sommes pas au bout du chemin ».

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1541, du 01 janvier 2020, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

J’invite tous ceux qui donnent des leçons à regarder ce que les professionnels du monde agricole ont fait en vingt ans par rapport à bon nombre d’autres professions

souligne Emmanuel Macron en réponse à l’« agribashing » dénoncé par la profession agricole et en assurant que « ce que l’on a vu ces derniers mois est inacceptable ».