Le Réveil Lozère 01 juillet 2020 à 10h00 | Par AG

« Pas de problème de sécurité alimentaire de l’UE »

« La sécurité alimentaire n’est pas un problème dans l’UE, la pandémie de Covid-19 l’a très bien démontré », assure le commissaire européen à l’Environnement Virginijus Sinkevicius.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« La sécurité alimentaire n’est pas un problème dans l’UE, la pandémie de Covid-19 l’a très bien démontré », assure le commissaire européen à l’Environnement Virginijus Sinkevicius.
« La sécurité alimentaire n’est pas un problème dans l’UE, la pandémie de Covid-19 l’a très bien démontré », assure le commissaire européen à l’Environnement Virginijus Sinkevicius. - © Émilie Wood

Venu présenter le 22 juin devant la commission de l’Agriculture du Parlement européen, sa stratégie « biodiversité 2030 » dont certains objectifs inquiètent le monde agricole (10 % de terres rendues à la nature, 25 % de surfaces cultivées en agriculture biologique), le commissaire estime au contraire que ce sont là des atouts à moyen terme pour le secteur. Car si l’Europe ne manque pas de nourriture – « la balance commerciale agroalimentaire de l’UE a atteint quelque 31,9 milliards d’euros en 2019 », n’a-t-il pas manqué de rappeler – le secteur agroalimentaire de l’UE a d’autres problèmes : gaspillage, obésité, impact environnemental notamment.
« Avec plus de bio les revenus agricoles vont augmenter », et « une faible baisse de production pourra de toute façon être compensée par une réduction des pertes alimentaires et une diminution de la consommation de viande et de produits laitiers », promet Virginijus Sinkevicius. « Moins de viande et moins de lait, cela veut aussi dire moins de terres nécessaires à la production » et moins d’émissions de gaz à effet de serre, affirme le commissaire européen.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1567, du 2 juillet 2020, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui