Le Réveil Lozère 10 octobre 2018 à 14h00 | Par Sophie Chatenet

Pas de plan « Orsec » pour l’élevage à sec

En visite au Sommet de l’élevage de Clermont-Cournon, jeudi matin, Stéphane Travert a reçu un accueil musclé de la part des éleveurs du réseau FNSEA-JA, las d’entendre la même rengaine face aux difficultés qu’ils traversent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le ministre de l’Agriculture a échangé avec les responsables de la race salers.
Le ministre de l’Agriculture a échangé avec les responsables de la race salers. - © SC

Armée d’un coton-tige géant et d’un pipeau doré, une centaine d’agriculteurs du réseau FNSEA-JA a accueilli le ministre de l’Agriculture en fanfare, jeudi matin au Sommet de l’élevage. L’évènement qui avait ouvert ses portes la veille, à la Grande Halle de Clermont-Cournon, a cristallisé les revendications syndicales sur la sécheresse et la loi alimentation. Les deux objets n’ont évidemment pas été choisis au hasard. Au-delà du symbole, ils en disent long sur le ras-le-bol de la profession à l’égard de pouvoirs publics décidément « longs à la détente ». Sur la sécheresse, le ministre a beau marteler que ses services sont sur le pont depuis le 15 juillet, il ne convainc pas. Sifflé, qualifié de « bon à rien », contraint de donner le change malgré une foule entonnant « Au clair de la lune », Stéphane Travert a joué la même partition dont il ne se départit pas depuis début septembre. « Nous avons pris nos dispositions à travers l’exonération de la taxe sur le foncier non-bâti, le report de cotisations de charges MSA, nous avons obtenu gain de cause auprès de la Commission européenne pour obtenir des dérogations sur le pâturage des jachères, et des paiements d’acompte Pac sur le premier et le second pilier, avancés d’un mois et versés à hauteur de 70 % contre 50 % habituellement ». Une remontée définitive de la situation par départements devrait intervenir d’ici le 12 octobre.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1479, du 11 octobre 2018, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui