Le Réveil Lozère 26 avril 2017 à 08h00 | Par Thierry Michel

Pas de bascule de printemps pour les eaux souterraines

Le BRGM vient de livrer sa dernière édition de l'état des nappes d'eaux souterraines. Tour d'horizon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © BRGM

Traditionnellement, les nappes d'eaux souterraines se rechargent entre septembre-octobre et mars-avril. Lorsqu'arrive le printemps, on parle alors de bascule entre la période hivernale et la période estivale. En 2017, ce moment précis, qui donne une bonne indication du fonctionnement de la pluviométrie et des températures pendant l'hiver et le printemps, n'a pas encore été atteint et la recharge se poursuit. Rien de catastrophique et cette bascule peut encore intervenir pendant ce mois de mai.
Cependant, le Bureau de recherche géologique et minière (BRGM), en charge de ces mesures sur les nappes d'eaux souterraines, attire l'attention sur "une recharge hivernale insuffisante", à la date du 1er avril. "Moins de la moitié des nappes (46 %) affiche un niveau moyen ou plus haut que la moyenne. La situation montre qu'à peine la moitié du territoire a, pour l'instant, commencé à bénéficier de la recharge hivernale attendue pour cette période de l'année. Seuls quelques rares secteurs présentent des niveaux autour de la moyenne voire modérément hauts comme la Lorraine, le sud du Bassin parisien ou la plus grande partie du pourtour méditerranéen. Le reste du territoire présente des niveaux modérément bas voire bas"peut-on lire dans la présentation publiée ce 20 avril. L'explication générale est assez simple : les pluies normalement attendues en période hivernale se sont fait attendre, jusqu'en février. Et si mars a été relativement pluvieux, il a aussi été assez chaud (en moyenne, le plus chaud depuis 1900 d'après Météo France).

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1407, du 27 avril 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui