Le Réveil Lozère 30 décembre 2019 à 16h00 | Par Camille Peyrache

Partager les alternatives au glyphosate

La Draaf d’Auvergne-Rhône-Alpes et la chambre régionale d’agriculture ont organisé récemment, à Lyon, une journée pour les conseillers agricoles, dédiée aux solutions pour préparer la sortie du glyphosate.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En arboriculture ou en viticulture, l'enherbement total est une alternative au désherbage, parfois pratiqué en bio
En arboriculture ou en viticulture, l'enherbement total est une alternative au désherbage, parfois pratiqué en bio - © Thierry Guillemot

Plus de 60 alternatives à l’utilisation du glyphosate, toutes filières confondues, sont déjà référencées sur le site Internet du Centre national de ressources glyphosate*. Cet outil à destination des conseillers agricoles et des agriculteurs a été mis en place par trois partenaires : l’Inra, l’Acta – les instituts techniques agricoles – et l’APCA et présenté lors du séminaire « Préparer la sortie du glyphosate, quelles solutions techniques pour quels débouchés ? » mardi 19 novembre à Lyon. Le site permet la capitalisation de solutions applicables sur le terrain et offre la possibilité de réagir, commenter ou d’apporter des retours d’expériences pour les utilisateurs ayant créé un compte.
Suite à cette présentation, plusieurs conseillers agricoles et animateurs de fermes Dephy de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont présenté différentes solutions alternatives à l’usage des herbicides. Si l’efficacité des alternatives est dans la plupart des cas assez bonne, elles présentent un point commun, celle d’entraîner une hausse du temps de travail et/ou des charges de structure.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1541, du 01 janvier 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.