Le Réveil Lozère 27 juin 2018 à 10h00 | Par AG

Pac post-2020 : les États membres entrent dans le vif du sujet

Premier débat des ministres de l’agriculture de l’UE, et premières critiques à l’encontre du projet législatif de Bruxelles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« S’il est clair que nombre d’entre vous ont certaines réserves sur certains aspects particuliers des propositions de la Commission, j’espère que vous serez au moins d’accord avec moi pour dire que les propositions constituent une base de discussion et de négociation », a voulu se rassurer le commissaire européen Phil Hogan le 18 juin à Luxembourg pour le premier vrai échange de vues avec les ministres de l’agriculture de l’UE sur ses propositions législatives pour la Pac post-2020. Globalement, les Vingt-huit ont convenu qu’il s’agissait d’un bon point de départ. Mais si de nombreux États membres ont de nouveau attaqué les propositions budgétaires de Bruxelles – que ce soient les coupes ou la convergence des aides – d’autres critiques ont été émises à l’encontre du plafonnement et de la dégressivité des paiements directs, du risque de renationalisation de la Pac et surtout de la complexité du dispositif pour les administrations nationales et les agriculteurs.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1466, du 28 juin 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Nous avons face à nous, en Chine, une demande en viandes bovines françaises qui pourrait permettre à tous les acteurs de la filière […] de créer de la valeur et de garantir une meilleure rémunération des éleveurs. Rien ne justifie, à nos yeux, que nos entreprises ne répondent pas – ou si peu – aujourd’hui, à cette demande. Ce voyage devrait donc nous permettre de mieux comprendre la situation sur ce marché et, nous l’espérons, d’impulser rapidement l’exportation de nouveaux volumes.

déclarait Bruno Dufayet, président de la fédération nationale bovine, quelques jours avant un voyage en Chine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui