Le Réveil Lozère 18 mars 2020 à 10h00 | Par AG

Pac : discussions à l’arrêt

Les commissions de l’Environnement et de l’Agriculture du Parlement européen viennent de commencer leurs discussions sur les articles de la future Pac pour lesquels ils disposent d’une compétence partagée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC Gutner

Avant même que l’épidémie de coronavirus ne vienne fortement perturber la tenue de toutes les réunions bruxelloises, les négociations sur l’avenir de la Pac étaient déjà au ralenti, bloquées par l’absence d’avancées sur le budget communautaire pour 2021-2027 et par l’attente – fin mars – des propositions de la Commission européenne pour sa stratégie « de la fourche à la fourchette » qui pourraient venir les bouleverser.
Au Parlement européen, la reprise des discussions sur le règlement sur les plans stratégiques de cette future Pac prend du temps. Les eurodéputés ont convenu au mois de décembre de rouvrir un certain nombre d’articles de ce règlement, notamment ceux pour lesquels la compétence est partagée entre la commission de l’Agriculture et celle de l’Environnement : prairies permanentes, objectifs environnementaux, climat, biodiversité, jeunes agriculteurs, emploi, conditionnalité, éco-régimes du premier pilier, programmes sectoriels (fruits et légumes, olives, houblon, vin), zones à contraintes naturelles, bonus de performance. D’autres dossiers sont également rouverts concernant la définition du « vrai agriculteur », la gestion des risques ou encore la flexibilité entre piliers.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1552, du 19 mars 2020, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui