Le Réveil Lozère 06 février 2018 à 01h00 | Par Le Réveil Lozère

Pac 2017 - Le paiement des aides couplées a débuté pour les éleveurs bovins

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le ministère de l’agriculture, a indiqué, le 29 janvier, que le versement sur le compte des agriculteurs, du solde des aides couplées de la Pac 2017 en faveur des éleveurs bovins viande et laitiers a débuté la semaine dernière. Ainsi, dès le 25 janvier, 590 millions d’euros ont été versés à 74 000 éleveurs pour l’aide bovin allaitant et 120 millions d’euros à 52 000 éleveurs pour l’aide bovins laitiers, soit 90 % des bénéficiaires. Les paiements se poursuivront dans les semaines à venir. Ces versements pourront être impactés par la compensation des montants de l’apport de trésorerie remboursable (ATR) 2016 ou 2017. Un agriculteur dont le montant des aides bovines 2017 est supérieur au montant de l’apport de trésorerie remboursable (ATR) relatif aux aides bovines perçues en octobre 2017 se verra verser la différence. Pour les agriculteurs dont les aides bovines sont d’un montant inférieur à l’ATR relatif aux aides bovines déjà perçu, le remboursement des sommes restantes sera assuré par compensation au moment du versement du solde des autres aides Pac en février.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).