Le Réveil Lozère 21 mars 2018 à 09h00 | Par DB

Ovi-test, la belle dynamique continue

L’assemblée générale de la coopérative Ovi-Test s’est déroulée mardi 6 mars au lycée agricole La Cazotte, à Saint-Affrique (12), sous la vice-présidence de Joël Agulhon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Béatrice Giral-Viala, directrice, Patrick Boulenc, responsable schéma Lacaune lait, et Joël Agulhon, vice-président d’Ovi-Test.
De gauche à droite, Béatrice Giral-Viala, directrice, Patrick Boulenc, responsable schéma Lacaune lait, et Joël Agulhon, vice-président d’Ovi-Test. - © DB

« Notre assemblée générale prend hélas un ton particulier cette année, suite à la disparition en 2017 de deux personnes » a introduit le vice-président d’Ovi-Test, Joël Agulhon, « je prends la place du président Jean-Jacques Fabrègues qui nous a quittés à l’âge de 57 ans, au cours de ses six années de présidence de notre coopérative. Nous avons aussi perdu, en décembre dernier, notre ancien directeur, l’un des fondateurs d’Ovi-Test, Jean-Pierre Belloc, à l’âge de 66 ans… ». L’assemblée générale a rendu un hommage appuyé aux deux hommes, avec une minute de silence dans l’amphithéâtre de La Cazotte.
Joël Agulhon et Béatrice Giral-Viala, directrice, ont dressé un bilan d’activité et financier positif pour l’exercice 2016-2017 de la coopérative regroupant 2 035 adhérents, chapeautée par un conseil d’administration de 23 personnes pour la section des adhérents coopérateurs. Le nombre d’adhérents actifs reste relativement stable.
L’activité insémination artificielle (IA) est en légère baisse cette année (- 5 616), et pour la première fois, du fait de l’augmentation significative de producteurs vers l’agriculture biologique, « dont le cahier des charges ne rend pas possible la synchronisation des chaleurs », précise Joël Agulhon. « Sur environ mille producteurs faisant régulièrement des IA, 150 se sont orientés vers l’agriculture biologique l’an dernier. C’est une tendance importante ». En revanche, cette évolution est positive pour la vente de reproducteurs mâles qui est en forte hausse.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1452, du 22 mars 2018, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.