La Creuse Agricole 10 juillet 2020 à 07h00 | Par Céline Alanord

Orage de grêle : Catastrophe naturelle ou calamité agricole ?

Vendredi 26 juin, le ciel creusois s’est gorgé de pluie pour finir par éclater en grêlons aussi gros que des balles de tennis de table. L’orage a ravagé les exploitations du sud-creuse et qui laisse les agriculteurs démunis face à l’étendue des dégâts…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Préfète est venue constater les dégâts chez MM. Rougier et Galland. (© Céline Alanord)Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site

Après deux années de sécheresse, les agriculteurs des communes de Saint-Alpinien et Saint-Silvain-Bellegarde avaient pensé pouvoir souffler un peu. Le temps de répit aura été de courte durée : l’orage de grêle du 26 juin a décimé entre 50 % et 60 % de leurs cultures et a perforé toitures et abîmé les véhicules. Sur la propriété de la famille Rougier à Saint-Alpinien, les toits des bâtiments recouverts de panneaux photovoltaïques ont subi l’impact des grêlons de   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Creuse Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui