Le Réveil Lozère 27 février 2019 à 14h00 | Par JA 48

Opération communication sur le loup

Trois JA sont allés à la rencontre des BTS GPN.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JA 48

Le jeudi 14 février 2019, Vincent Bonnet, accompagné de Frédéric Crueyze et d’Élodie Joubert occupant les postes de président, co-responsable bovin viande et responsable communication au sein des Jeunes agriculteurs Lozère ont répondu présent à la sollicitation du Legta François Rabelais de Saint-Chély-d’Apcher. En effet, le lycée propose dans son offre de formations le BTS gestion et protection de la nature (GPN).
À l’occasion d’une semaine sur la thématique des prédateurs, les élèves ont rencontré tous les acteurs du territoire qui sont pour ou contre le développement de ces espèces et plus particulièrement celle du loup.
« Lorsque les JA ont été sollicités pour intervenir devant une classe sur cette problématique, nous avons bien sûr répondu présent, explique Vincent Bonnet, président des JA 48. Le but de cet échange n’est pas de se plaindre sur les problématiques engendrées, mais bel et bien d’expliquer et montrer la réalité sur le canis lupus ! Il nous a paru important de développer les conséquences sociales, environnementales et économiques de ce prédateur. On le répète, le loup n’est pas compatible avec l’élevage ! » Pour comprendre les méfaits que le loup occasionne aujourd’hui, il était important de rappeler ce que l’agriculture lozérienne apporte sur ce territoire rural : la diversité de notre agriculture par les différentes productions qu’elle propose, les signes de qualités et les filières que l’on retrouve sur l’intégralité du territoire.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1499, du 28 février 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui