Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 11h00 | Par Patricia Olivieri

« On est capable de tout produire, mais plus vert, c'est plus cher »

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, dont l'engagement syndical a puisé ses racines dans le Cantal, était l'invitée dernièrement de l'assemblée générale de la FDSEA du Cantal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christiane Lambert : « Si on nous demande plus de qualité, d'engagement, il faut des centimes derrière. »
Christiane Lambert : « Si on nous demande plus de qualité, d'engagement, il faut des centimes derrière. » - © G. Perrin

La loi issue des États généraux de l'alimentation (EGA) a été votée. Faut-il vraiment s'attendre à ce qu'elle change la donne pour les producteurs, jusqu'à présent variable d'ajustement systématique des filières ?
De nouveaux outils ont été créés : la contractualisation sur des bases nouvelles, la prise en compte d'une référence aux coûts de production dans une construction du prix en marche avant, le rôle du médiateur commercial quand il y a blocage, l'encadrement des promotions, l'application du seuil de revente à perte pour que les distributeurs ne vendent pas avec zéro marge sur certains produits de grande marque et se rattrapent sur ceux de PME françaises, sur les fruits, la viande... les sanctions pour prix abusivement bas. Nous voulons maintenant que les ordonnances sortent très vite pour être opérationnelles dès le 1er décembre, nous savons que des distributeurs font pression pour profiter encore des fêtes et bien se servir.

Suite de l'interview à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui