Le Réveil Lozère 15 janvier 2020 à 11h00 | Par Cerfrance

Nouvelles mesures pour le gazole non-routier

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Fini les tarifs réduits accordés au GNR, gazole non-routier, sur la TICPE, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. À la place, les agriculteurs bénéficieraient au début de 2022 d'une taxe fixe réduite sur le gazole agricole. Entre juillet 2020 et janvier 2022, la TICPE réduite disparaîtrait donc pour s'aligner progressivement sur celle du gazole blanc pour tous les secteurs.
Pendant la transition, les agriculteurs bénéficieront d'acomptes versés en amont afin de compenser la hausse progressive de cette taxe. Le versement de l'acompte, automatique, se baserait sur la consommation déclarée l'année précédente. Un portail internet spécifique sur Chorus Pro permet de détailler les volumes déclarés et payés au titre de 2018 en 2019 et de bénéficier du premier acompte. La déclaration serait à effectuer avant le 31 janvier 2020 afin de bien recevoir l'avance prévue pour juillet 2020.
La mise en place du gazole agricole pour le secteur agricole avec une taxe réduite de 3,86 EUR/hl, payée à l'achat, sera effective dès janvier 2022. Les exploitants n'auront donc plus besoin d'effectuer de demande de remboursement a posteriori. La procédure habituelle reste maintenue pour le gaz naturel, le fioul lourd et les GPL combustibles.
Actuellement, le remboursement partiel de la TICPE concerne le GNR, le fioul lourd, le gaz naturel et le gaz de pétrole liquéfié utilisés à des fins agricoles. Il peut être demandé par les professionnels de l'agriculture (exploitants agricoles, entreprises de travaux agricoles et forestiers, Cuma). Le remboursement de la taxe repose sur la consommation de l'année précédente.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

J’invite tous ceux qui donnent des leçons à regarder ce que les professionnels du monde agricole ont fait en vingt ans par rapport à bon nombre d’autres professions

souligne Emmanuel Macron en réponse à l’« agribashing » dénoncé par la profession agricole et en assurant que « ce que l’on a vu ces derniers mois est inacceptable ».