Le Réveil Lozère 13 juin 2017 à 08h00 | Par FXS

Nouveaux progrès dans la protection des indications géographiques

En marge de leur dernier sommet, qui a confirmé des divergences sur les questions commerciales, l’UE et la Chine ont convenu de boucler cette année un accord sur la protection réciproque de quelque 200 indications géographiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Parmi les IG bénéficiants de ces nouveaux accords, on retrouve la Beaujolais.
Parmi les IG bénéficiants de ces nouveaux accords, on retrouve la Beaujolais. - © P. Cronenberger

Du fait de différends sur les questions commerciales, l’UE et la Chine n’ont pas été en mesure de publier une déclaration commune à l’issue de leur sommet des 1er et 2 juin à Bruxelles, alors qu’elles s’étaient entendues sur les autres dossiers, réaffirmant leur engagement en faveur du système multilatéral, notamment dans la lutte contre le changement climatique après la décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’accord de Paris. Les divergences entre les deux parties sur le commerce portent notamment sur l’octroi à la Chine du statut d’économie de marché et le traitement de ce pays dans les enquêtes antidumping de l’Union.
Parallèlement, l’UE et la Chine ont convenu le 2 juin de publier officiellement une liste de 200 indications géographiques (IG) – cent de chaque côté – appelées à bénéficier d’une protection contre les imitations et usurpations dans le cadre d’un accord qui doit être conclu plus tard cette année.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1414, du 15 juin 2017, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui