Le Réveil Lozère 24 décembre 2018 à 17h00 | Par Arda

Nouveautés au concours du broutard

Parallèlement au concours du broutard et de l’agnelle, un concours de génisses et vaches grasses sera organisé pour l’édition 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En plus des broutards et des agnelles, le 28 septembre prochain, génisses et caches grasses devraient aussi être exposées.
En plus des broutards et des agnelles, le 28 septembre prochain, génisses et caches grasses devraient aussi être exposées. - © Aurélie Pasquelin

Pour 2019, après 40 ans de tradition avec le concours départemental du Broutard, les membres de l’association de l’Arda souhaitent proposer aux éleveurs et au monde de la viande en général un nouveau concours.
Cette nouveauté se tiendra en parallèle et en plus du légendaire « Broutard » et du concours des agnelles de la section ovine.
« Il a été décidé de mettre des génisses et des vaches grasses en concours pour mettre en valeur nos compétences d’engraisseurs et permettre aux acheteurs, bouchers, supermarchés de se fournir localement, avec des animaux de grande qualité », explique Josiane Compain, membre de l’association, qui prend part à l’organisation de ce concours de bêtes grasses.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1490, du 27 décembre, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui