Le Réveil Lozère 10 janvier 2017 à 08h00 | Par Ludovic Vimond

Ne négligez pas les pneus de remorques

Les pneus des véhicules remorqués peuvent affecter les sols et le bilan comptable de l’exploitation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En conditions difficiles, il est préférable de choisir un pneu qui débourre bien.
En conditions difficiles, il est préférable de choisir un pneu qui débourre bien. - © Ludovic Vimond

Il y a quinze ans, on remplaçait les pneus de camion rechapés par des pneus agraires diagonaux. Aujourd’hui, le radial supplante le diagonal pour sa souplesse, sa longévité, sa résistance à l’effort. Des agriculteurs investissement dans des pneus IF* ou VF** sur leur tracteur. Certains équipementiers cherchent à offrir la gamme la plus large possible : charge appliquée, durée d’utilisation annuelle, proportion de trajets routiers, respect du sol, saison d’utilisation, pédologie, etc. Il est difficile de concilier vitesse, capacité de charge importante et basse pression. Charger et rouler vite, implique des pressions élevées. En revanche, en surdimensionnant les pneumatiques de sa remorque, l’opérateur dispose d’une plus grande marge de manœuvre pour baisser la pression des pneus. Cela se traduit par des pneus hauts, offrant une large surface d’empreinte plate. Ces pneus bénéficient d’une double, voire d’une triple ceinture d’acier maintenant la surface de contact de la bande de roulement, limite l’usure et la consommation, et résiste aux efforts latéraux, notamment lorsque la remorque est chargée en dévers ou lorsque l’on benne.
* pour augmenter la capacité de charge du pneu.
** pour diminuer la pression de gonflage.

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 12 janvier 2017, numéro 1392.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui