Le Réveil Lozère 05 juillet 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Nadège Ressouche, agricultrice et ambassadrice du département

Le conseil départemental a présenté officiellement, mercredi 28 juin, les douze nouveaux ambassadeurs de la Lozère. Parmi eux : Nadège Ressouche, une éleveuse de Montbéliarde installée au Mazet, sur la commune de Lachamp.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Seule agricultrice de la promotion 2017, Nadège Ressouche vient rejoindre le groupe des ambassadeurs de Lozère.
Seule agricultrice de la promotion 2017, Nadège Ressouche vient rejoindre le groupe des ambassadeurs de Lozère. - © Aurélie Pasquelin

« Quarante-huit ambassadeurs : le compte est bon », tel est le mot d’ordre au conseil départemental depuis la nomination, mercredi 28 juin, des douze nouveaux ambassadeurs de la Lozère. Présents depuis 2014 dans le département, ces bénévols se sont engagés pour aider au rayonnement du territoire lozérien sur le plan national. « Lors des manifestations, nous contactons les ambassadeurs pour savoir s’ils peuvent répondre présents et aider ainsi à promouvoir le département, explique Sophie Pantel, présidente du conseil départemental. Cependant, rien n’est obligatoire, le fait d’être ambassadeurs ne doit pas être une contrainte. Au contraire, il doit être une fierté, la fierté de défendre notre territoire. » Une démarche qui a déjà porté ses fruits, comme récemment, à Lyon, lors de la manifestation « La Lozère pousse le bouchon » où Lionnel Astier, ambassadeur 2016, avait rencontré les exposants et le public donnant ainsi plus de visibilité à l’événement.
Ainsi, depuis 2014, le conseil départemental nomme chaque année entre 10 et 15 personnes pour être ambassadeurs lozériens. « En 2014, le département avait décidé de mettre en avant les savoir-faire en impliquant des gens représentatifs du département, explique la présidente du conseil départemental. L’année suivante, nous avions lancé un appel à candidature afin d’impliquer encore plus les Lozériens dans la démarche. En 2016, nous avions décidé de mettre en avant des VIP nationaux pour donner encore plus de poids à nos ambassadeurs. Cette année, nous avons voulu faire un “retour aux sources” en quelque sorte. Nous avons choisi de mettre à nouveau à l’honneur des personnes qui sont représentatives des savoir-faire du département. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1417, du 6 juillet 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui