Le Réveil Lozère 25 avril 2017 à 08h00 | Par MSA

MSA : proximité et la qualité de service

Le 7 avril, l’assemblée générale de la MSA du Languedoc a réuni plus de 400 participants au parc des expositions de Méjannes-les-Alès, dans le Gard.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MSA du Languedoc

Dans un contexte agricole et politique difficile, les élus de la MSA ont souhaité se mobiliser sur deux axes majeurs : améliorer la qualité du service rendu aux adhérents et conserver la proximité sur les territoires.
La MSA doit faire face à un contexte agricole difficile en raison des crises agricoles et à un environnement incertain lié aux échéances politiques à venir. « Le contexte dans lequel nous vivons est en perpétuelle mutation, et rarement dans le sens de la simplification. Vous êtes de plus en plus confrontés aux difficultés économiques, aux lourdeurs administratives, aux contraintes environnementales, aux regards de la société, etc. » explique Cédric Saur, président de la MSA du Languedoc.

2015-2016 : une crise à gérer
Pascal Cormery, président de la caisse centrale de la MSA, souligne alors « les années 2015 et 2016 marquées par des crises agricoles aux origines multiples (économiques, climatiques et sanitaires) ». Il évoque aussi la nouvelle convention d’objectifs et de gestion (COG) qui prévoit un effort de gestion important et souligne que, dans ce cadre rigoureux, la MSA a renforcé sa volonté de préserver le lien de proximité avec ses assurés et a refusé de s’engager dans de nouvelles fusions. « Nous avons choisi une démarche de mutualisation de proximité qui permet des gains d’efficience sur les services supports et de production mais préserve le front office et la relation de proximité avec les ressortissants ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui