Le Réveil Lozère 10 juillet 2019 à 09h00 | Par Pascale Dumont

Mondial de tonte 2019 : un pari fou réussi

Délégations internationales, visiteurs et personnalités étaient présents le jeudi 4 juillet en Haute-Vienne pour marquer le début des quatre journées du Mondial de tonte 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Trente-quatre délégations étaient présentes à ce mondial français. (© Pasacle Dumont)  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont  © Pasacale Dumont

Ils étaient tous là. Les supporters de la première heure comme ceux qui doutaient en 2016 lorsque l’association pour le Mondial de tonte de moutons (AMTM) a annoncé sa candidature pour l’organisation du 18e Mondial de tonte. Ils étaient tous là et ils étaient unanimes. Le pari est gagné et c’est en grande partie grâce aux nombreux bénévoles et aux habitants de Le Dorat, en Haute-Vienne ; que le projet a pu se concrétiser.
Réunis sous le chapiteau, Bernard Magnin, marie du Dorat, Corinne Hourcade Hatte, présidente de la communauté de communes Haut-Limousin-en-Marche, Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Seymour Morsi, préfet de Haute-Vienne se sont succédé à la tribune. Bernard Magnin et Corinne Hourcade Hatte ont salué l’engagement des organisateurs à faire aboutir le projet. « Merci de nous avoir entraînés dans cette belle aventure », a ainsi déclaré le maire de Le Dorat à l’attention des organisateurs. Au-delà de l’évènement, tous ont souligné aussi sa portée sur l’économie de la petite bourgade de Le Dorat et ses 1 800 habitants.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1518, du 11 juillet 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui