Le Réveil Lozère 08 novembre 2016 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Moins de 4 300 € de revenus annuels

En première ligne face à la crise, la MSA réaffirme son rôle de premier interlocuteur des agriculteurs en difficulté, malgré des financements jugés insuffisants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC Gutner

En 2015, 30 % des déclarations de revenus professionnels des exploitants au réel faisaient état d’un revenu inférieur à  4 248 euros par an, avec une récolte 2016 catastrophique par rapport à celle de 2015. « On pressent des revenus 2016 très faibles », explique Pascal Cormery, président de la MSA, inquiet de ressentir sur le terrain « des gens plus résignés que combatifs ». Le président de la mutualité a rappelé le rôle de la caisse qu’il préside et « son rôle de premier plan auprès des agriculteurs subissant depuis deux ans les répercussions de la crise ».
La prime d’activité
De nouvelles mesures ont été mises en place cette année, parmi lesquelles notamment 60 millions d’euros de prises en charge de cotisations. Le plan de refinancement des exploitations agricoles a par ailleurs élargi les rendez-vous prestations MSA aux dispositifs proposés par les autres acteurs du monde agricole et facilité l’accès à certains droits et prestations sociales comme la prime d’activité. Un dispositif d’autant plus important que ces aides ne sont pas pensées pour les exploitants agricoles.

La suite dans le Réveil Lozère, page 9, édition du 10 novembre 2016, numéro 1383.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui