Le Réveil Lozère 14 novembre 2018 à 10h00 | Par Pierre-Louis Berger

Mieux connaître la flore naturelle de nos prairies

Établir un inventaire des plantes, un diagnostic des prairies, tels étaient les objectifs de la formation conduite par une botaniste pour une quinzaine d’éleveurs du GIEE Herbe@venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mieux connaître la flore naturelle des prairies apporte un véritable plus aux agriculteurs.
Mieux connaître la flore naturelle des prairies apporte un véritable plus aux agriculteurs. - © P-L Berger

En mai 2018, une quinzaine d’éleveurs du GIEE Herbe@venir s’est formée avec une botaniste, Blandine Grillon, membre du GIE Zone verte pour renforcer leurs compétences dans la reconnaissance d’espèces végétales présentes dans les prairies. Cette formation a été soutenue par l’animation de Trame (dans l’accompagnement du GIEE) et par les subventions Vivea. À l’automne 2018, une seconde formation autour du pâturage et des fourrages avec un vétérinaire du même collectif est prévue. L’objectif de cette formation était aussi de chercher à relier la présence de plantes indicatrices à leurs pratiques en termes de conduite (fertilisation, entretien, mélanges utilisés), d’améliorer les techniques agronomiques, la quantité et la qualité des fourrages sur le long terme, tout en préservant, voire en augmentant la biodiversité de la flore. « Les éleveurs présents à cette formation cherchent à avoir des prairies et des fourrages riches en espèces pour une alimentation diversifiée de leurs animaux, pour la réalisation d’une matière première peu coûteuse et disponible.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1484, du 15 novembre 2018, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui