L'Allier Agricole 24 avril 2019 à 14h00 | Par C.Rolle

Menace sur Bourdon : pas de solution dans la « boule de Cristal » Union

Pour pérenniser l’activité globale du Groupe, Cristal Union a décidé de mettre à l’étude le projet de fermeture du site de Bourdon. Une décision qui ne passe pas auprès des planteurs, à qui aucune solution alternative n’est aujourd’hui proposée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Salle comble à Ennezat où près de 300 planteurs de la Limagne ont exprimé leur colère et leur consternation au président de Cristal Union venu à leur rencontre le 19 avril.
Salle comble à Ennezat où près de 300 planteurs de la Limagne ont exprimé leur colère et leur consternation au président de Cristal Union venu à leur rencontre le 19 avril. - © c rolle

La rumeur d’une fermeture de la sucrerie de Bourdon courait depuis quelques jours en Limagne, relayée par les médias et les craintes de ses 96 salariés. Le couperet est tombé le 18 avril dernier, date à laquelle le conseil d’administration de Cristal Union a décidé de « mettre à l’étude le projet de fermeture des sites de Bourdon dans le Puy-de-Dôme, de Toury dans l’Eure-et-Loir, ainsi que le projet d’arrêt partiel de l’activité de conditionnement du site   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui