L'Union du Cantal 09 septembre 2020 à 10h00 | Par P.Olivieri

Marché au cadran de Mauriac : "Il va falloir qu'il y ait un sursaut !"

Pas assez d'animaux, d'éleveurs et d'acheteurs, des cotations loin des coûts de production... le marché au cadran cherche des solutions pour retrouver un second souffle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

2019 a été une mauvaise année pour le marché au cadran, qui a vu ses apports baisser de 11 % avec un total de 20 759 animaux, 3 750 de moins que 2018, une année qualifiée d'exceptionnelle par Michèle Chastan, présidente de la SAS du marché au cadran de Mauriac, qui tenait son assemblée générale vendredi 4 septembre dans une ambiance des plus moroses. L'effectif 2019 reste même inférieur à celui de 2017. Moins d'animaux, un recul des ventes de 15 % (avec un taux de ventes de 89,5 %), un prix   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui