Le Réveil Lozère 31 mars 2015 à 08h00 | Par Pascale Dumont

Manuel Valls adresse un message de confiance aux agriculteurs

Pour la première fois, de mémoire de syndicaliste, un Premier ministre de gauche est venu à la rencontre des agriculteurs lors de la clôture du congrès annuel de la FNSEA le 26 mars. Il y est longuement intervenu, appelant à l’écoute mutuelle et au dialogue. Ce 69e congrès a également été l’occasion de faire le bilan des actions menées en 2014 et d’initier de nouveaux chantiers pour l’année à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jérôme Despey, secrétaire général adjoint, a évoqué le problème des haies : « Une haie, ça bouche l’horizon (…) une haie ça peut isoler du monde paysan. À force de ne plus voir les paysans, on finit par ne plus les comprendre. »
Jérôme Despey, secrétaire général adjoint, a évoqué le problème des haies : « Une haie, ça bouche l’horizon (…) une haie ça peut isoler du monde paysan. À force de ne plus voir les paysans, on finit par ne plus les comprendre. » - © Pamac

Le 69e congrès de la FNSEA qui s’est achevé le 26 mars à Saint-Étienne par la visite du Premier ministre Manuel Valls aura été un congrès chargé. Exceptionnellement, la séance de huis clos a duré une journée entière. Et pour cause les questions en souffrance et les sujets de préoccupation sont nombreux. Les secrétaires généraux de la FNSEA s’en sont largement faits l’écho dans leurs interventions, interventions dans lesquelles le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll en a pris pour son grade. À la fin de ce premier trimestre de 2015 et alors que les déclarations Pac approchent, trop de règles sont encore méconnues. Inexcusable pour la FNSEA. « Stéphane Le Foll est le champion de l’imprécision : sur les ICHN, les MAE, les SIE ou les transferts de DPB, » a asséné Daniel Prieur. Jérôme Despey a poursuivi avec un discours sur les haies, démonstration à l’appui. Tandis que Dominique Barrau et Daniel Prieur s’emparaient des thuyas installés sur la scène du Zénith de Saint-Étienne, le secrétaire général adjoint de la FNSEA interpellait le ministre de l’Agriculture : « Une haie, ça bouche l’horizon, ça aboutit à ne pas voir plus loin que le bout de son nez. M. le ministre, une haie ça peut isoler du monde paysan. À force de ne plus voir les paysans, on finit par ne plus les comprendre. »

La suite dans le Réveil Lozère, page 3, édition du 2 avril 2015.

Xavier Beulin, président de la FNSEA, a appelé le gouvernement à des réformes sur le coût du travail ou la règlementation.
Xavier Beulin, président de la FNSEA, a appelé le gouvernement à des réformes sur le coût du travail ou la règlementation. - © Pamac

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le prix du lait ne se traite pas dans les médias.

Michel Nalet, porte-parole du groupe Lactalis.

Culture
Photographie » Beauté et diversité des patrimoines
Photographie » Le skite Sainte-Foy
Exposition » Marius Balmelle aux archives départementales
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Exposition » Causses et Cévennes
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui