Le Réveil Lozère 13 novembre 2013 à 08h00 | Par FDSEA/JA 48

Manifestation - Mobilisation pour la compétitivité agricole

Ce vendredi 15 novembre est prévu une manifestation interrégionale des FDSEA et JA de la région Midi. L’objet de la manifestation est le combat pour la compétitivité des entreprises agricoles. Rendez-vous à 14h30 sur l’A54, sortie 9, entre Arles et Salon de Provence.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Trop c’est trop. Coût du travail, surenchère des normes environnementales, fiscalité, procédures administratives, règles européennes, et dernièrement l’écotaxe, la profession agricole est tout simplement asphyxiée par toutes ces contraintes. C’est dans ce climat de ras-le-bol général, que les FDSEA des régions Languedoc-Roussillon et PACA souhaitent dénoncer les difficultés qui sont imposées au fil du temps aux exploitations agricoles, et qui anéantissent leur compétitivité.

Aussi, elles lancent un appel à la mobilisation pour ce vendredi 15 novembre. À 14 h 30, elles donnent rendez-vous à tous les agriculteurs pour venir exprimer leurs sentiments sur les contraintes auxquelles ils sont de plus en plus soumis. La manifestation aura lieu à la sortie 9 de l’autoroute A54 (entre Arles et Salon-de-Provence). Les principaux sujets de contestation seront : le matraquage fiscal, les différences de coût pour l’emploi en Europe, et la surenchère des mesures environnementales.

Julien Tufféry, président des JA de Lozère, dénonce ce malaise: « Si l’on souhaite conserver sur nos territoires des exploitations agricoles compétitives, et donc pérennes, favorables à l’installation de jeunes, il faut arrêter de nous imposer sans cesse de nouvelles contraintes. Soyons pragmatiques, tenons compte des difficultés du terrain, et cessons de toujours vouloir être plus blanc que blanc ». Olivier Boulat, président de la FDSEA de Lozère, pousse quant à lui son coup de gueule : « Dans un climat économique de plus en plus difficile, on nous impose des règles qui rendent encore plus difficile la survie de nos exploitations. Notre agriculture se bat avec des poids que n’ont pas nos concurrents. Les contraintes administratives, techniques et économiques, constituent un véritable frein à notre activité. J’appelle donc tous les éleveurs lozériens à se mobiliser, à venir manifester, tous ensemble, pour défendre la compétitivité de nos exploitations».

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui