Le Réveil Lozère 13 février 2019 à 14h00 | Par Aurélie Pasquelin

Lozère : FDSEA et JA restent à la tête de la chambre d’agriculture

Avec 52,28 % des voix et 14 sièges pour le collège 1, la liste présentée par la FDSEA et les JA en Lozère est la grande de ses élections 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Aurélie Pasquelin

Alors que les votes étaient arrêtés depuis le 31 janvier dernier, le dépouillement des bulletins lozérien s’est déroulé lui jeudi 7 février. Une journée entière aura été nécessaire pour ouvrir les enveloppes des dix collèges. Pour le premier des collèges, celui des chefs d’exploitation et assimilés, la Lozère enregistre un taux de participation de 64,16 %, un des cinq meilleurs de France. Un chiffre qui quoique en baisse par rapport à l’élection de 2013 (il était alors de plus de 75 %) reste nettement supérieur à la moyenne nationale de cette année (45 %). Les résultats pour la liste FDSEA-JA sont eux en augmentation puisque les syndicats ont obtenu 52,28 % pour le collège 1, contre 46,8 % en 2013.
La Coordination rurale affiche quant à elle de moins bon résultats avec 27,06 % contre 36,2 % en 2013. Elle obtient deux sièges contre quatre auparavant.
La Confédération paysanne reste en troisième place et conserve son siège.
Le Modef fait quant à lui son retour sur les bancs de la chambre d’agriculture en récupérant un siège après plusieurs années d’absences.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1497, du 14 février 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La nouvelle instruction sur les PTGE reconnaît désormais la nécessité de prendre en compte les besoins supplémentaires en eau liés au changement climatique, en s’appuyant sur des ressources en eau en période hivernale.

indiquent FNSEA, Irrigants de France et APCA dans un communiqué commun du 10 mai.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui