Le Réveil Lozère 31 juillet 2019 à 11h00 | Par Le Réveil Lozère

Loup : taux de prélèvement à 17 % et mesures renforcées dans les cercles zéro

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un arrêté du ministère de la Transition écologique paru le 27 juillet fixe à 17 % (contre 10 % auparavant) le pourcentage de loups pouvant être prélevés avant la fin de l’année. Valable jusqu’au 31 décembre 2019, ce texte introduit plusieurs dérogations à titre expérimental prévues dans le plan loup, présenté fin mai par le gouvernement. La gestion des tirs est assouplie dans les « cercles zéro » nouvellement créés (zones ayant subi au moins 15 attaques par an en moyenne entre 2016 et 2018). L’arrêté du 27 juillet instaure aussi les tirs de défense mixtes (intermédiaires entre tirs simples et renforcés). Réalisables par trois tireurs, cette mesure est ouverte à « toute personne compétente » dotée d’un permis de chasse. Ces tirs sont autorisés pour les éleveurs prédatés des cercles zéro dont les troupeaux sont protégés ou reconnus non protégeables. La création des cercles zéro « va dans le bon sens », estime Claude Font, secrétaire général de la FNO (éleveurs ovins). « Nous travaillons avec la Dreal Auvergne-Rhône-Alpes pour faire évoluer les critères et aboutir à une nouvelle carte plus proche de la réalité du terrain », indique-t-il à Agra Presse. Une refonte qui pourrait aboutir d’ici 2020, car « la porte est entrouverte », avance l’éleveur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui