Le Réveil Lozère 10 juin 2015 à 08h00 | Par Laurence Sagot

Les strongles gastro-intestinaux des agneaux

Au printemps, l’infestation par les strongles gastro-intestinaux est inévitable. Développer l’immunité des jeunes animaux reste l’objectif principal afin de limiter les traitements à l’âge adulte.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ciirpo

Les jeunes agneaux restent particulièrement sensibles aux infestations de strongles gastro-intestinaux. Ces dernières induisent des retards de croissance et peuvent causer la mort. Les agneaux conduits à l’herbe au cours de l’allaitement nécessitent un traitement un mois et demi après la mise à l’herbe puis un ou deux mois plus tard selon la matière active utilisée. Pierre Autef, vétérinaire praticien à Bellac (87) indique « qu’avec des produits trop rémanents, le contact avec les parasites nécessaire au développement et au maintien de l’immunité risque d’être réduit. Le temps d’attente avant l’abattage est également crucial. Si les brebis sont traitées une fois en fin de printemps, un produit rémanent peut être pertinent. Les brebis avalent des larves infestantes, n’excrètent pas d’œufs contribuant ainsi à une moindre infestation de leurs agneaux. »

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 11 juin 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui