Le Réveil Lozère 13 juin 2017 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

Les rustiques, un concentré de potentiel

Réunis en assemblée générale, jeudi dernier, à Orcines (63), les acteurs des races ovines des Massifs ont notamment rappelé l’intérêt du pastoralisme y compris dans la candidature de la chaîne des puys au patrimoine mondial de l’Unesco.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Rava, est l’une des six races rustiques gérées par l’organisme de sélection races ovines des Massifs. Elle a colonisé, depuis de nombreuses années, la chaîne des Puys.
La Rava, est l’une des six races rustiques gérées par l’organisme de sélection races ovines des Massifs. Elle a colonisé, depuis de nombreuses années, la chaîne des Puys. - © Sophie Chatenet

Avec 175 adhérents répartis sur l’ensemble du grand Massif central alimentant une base de sélection de 63 818 brebis, l’organisme de sélection « Races ovines des Massifs » poursuit son activité au service de races dont les qualités d’adaptabilité, de rusticité, de maternité et de déraisonnement sont de plus en plus reconnues. Ces qualités innées, les croisements génétiques sont capables de les décupler. « En permettant des gains de productivité, et une meilleure adaptabilité des animaux, la sélection est un des facteurs garant de l’économie des exploitations ovines », estime Jean-Luc Chauvel, président de Rom Sélection. Blanche du Massif central, Limousine, Noire du Velay, Rava, Grivette et Bizet… La sélection génétique repose sur six races, et deux voies : la voie mâle et la voie femelle. Ainsi, en 2016, 21 % des agnelles ont été conservées par les sélectionneurs sur leur exploitation pour le renouvellement du troupeau, tandis que 9 565 ont été vendues. Objectif : la diffusion de la génétique.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1414, du 15 juin 2017, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le président a souhaité nous demander de continuer à mettre la pression. La pression sur les filières, la pression sur la grande distribution.

a lancé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, à la sortie du Conseil des ministres du 21 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui