Le Réveil Lozère 29 octobre 2014 à 08h00 | Par Anne-Laure Chappelle

Les relations avec les ascendants

Quels sont les droits dont bénéficient les grands-parents lorsqu’il est question des petits-enfants ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © D.Segrestin

Lorsque les relations entre parents et grands-parents s’assombrissent, les liens avec les petits enfants en pâtissent fréquemment. Quelques points essentiels sont à connaître en de pareilles circonstances : des droits sont juridiquement reconnus au profit des grands-parents et se traduisent en pratique de manière variée (droit de visite, hébergement…).
Selon le Code civil, « l’enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles avec ses ascendants ». Le législateur a souhaité mettre l’enfant au centre de cette règle de droit. En pratique, cela se traduit par la prédominance de l’intérêt personnel de l’enfant. À titre d’exemple, la mésentente entre grands-parents et parents n’est pas un motif suffisant pour empêcher la relation entre une mamie et sa petite-fille. Seuls des motifs graves, concernant la sécurité ou le bien-être de l’enfant peuvent être invoqués. Reconnus juridiquement, ces droits peuvent être accordés par le juge en cas de désaccord. Mais lorsque la discussion avec les parents est bloquée et avant d’envisager une action en justice souvent très longue, il est possible de faire appel à un médiateur familial. À force de dialogue, le médiateur tentera de rapprocher les parties pour trouver un terrain d’entente afin que les enfants ne souffrent pas trop de la mésentente familiale.

La suite dans le Réveil Lozère, page 11, édition du 30 octobre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui