Le Réveil Lozère 09 mai 2018 à 14h00 | Par Sophie Chatenet

Les produits laitiers, les amis pour la vie des Turcs

Le yaourt et ses dérivés, sont à la Turquie, ce que sont les fromages à la France. Avec une production annuelle de 18,7 millions de tonnes de lait, la filière est alimentée par des fermes laitières d'envergure. Reportage dans la région de Bergame.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'exploitation des frères du lait s'étale sur cent hectares.
L'exploitation des frères du lait s'étale sur cent hectares. - © SC

Avec ses 80 millions d'habitants, la Turquie constitue un marché énorme en matière d'agroalimentaire (19,7 du PIB du pays), en particulier dans le secteur du lait de vache. Historiquement, la consommation de lait y est élevée : 40 litres de lait et 50 kilos de produits laitiers par an et par habitant. Au pays où l'Ayran, fromage blanc dilué et salé, est la boisson nationale, la production laitière, certes autosuffisante, est toutefois très hétérogène. Tout comme en viande, les ateliers de 5 000 vaches cohabitent avec les fermes d'à peine dix bêtes. La tendance à la restructuration est cependant à l'oeuvre puisqu'en deux ans, les troupeaux de moins de neuf vaches ont diminué de 24 %, tandis que les fermes de 50 à 200 vaches ont bondi de 61 %. À Bergame, sur la côte ouest du pays, une série de bâtiments s'étirent à l'horizon sur près de cent hectares. Bienvenue chez Süt Kardesler, comprenez en français, les frères du lait, en référence aux deux holdings ayant investi à 50-50 dans cette société en 2012, pour en faire aujourd'hui la septième plus grosse exploitation laitière du pays. Ici, les conditions d'hygiène sont drastiques pour minimiser la propagation des maladies aux quelque 2 400 Prim'Holstein et brunes (3 à 5 % de l'effectif), réparties dans huit bâtiments disposant d'une aire d'exercice.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1459, du 10 mai 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses.

sur la loi Égalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui