Le Réveil Lozère 07 juin 2016 à 08h00 | Par Mathieu Robert

Les prix repartent à la hausse

Le prix moyen est à la hausse dans toutes les régions, à l’exception du Massif central, et le nombre de transactions enregistrées atteint des niveaux records.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La progression du prix des forêts est à relier à la hausse du prix des terres agricoles.
La progression du prix des forêts est à relier à la hausse du prix des terres agricoles. - © François d'Alteroche

Le prix des forêts françaises (non bâties) est reparti à la hausse (plus 2,8 %) en 2015, après quatre années de stabilité, ont annoncé la Safer et la société forestière, qui ont présenté le rapport indicateurs 2016 du marché de la forêt française. Cette augmentation s’explique globalement « par la baisse continue des taux d’intérêt, davantage que par la hausse très mesurée du prix du bois », expliquent les auteurs. Elle touche l’ensemble des régions françaises, à l’exception du Massif central. Dans le bassin parisien, où les prix s’étaient « éloignés des données techniques » à la fin des années 2000, la moyenne est stabilisée autour de 6 000 euros par hectare. La plus forte hausse concerne la région Alpes-Méditerranée-Pyrénées, où le prix, qui avait beaucoup baissé ces dernières années sous l’influence du marché immobilier urbain, a gagné 9 % en 2015. Depuis plusieurs années, la Safer et la société forestière notent que les prix des forêts sont de moins en moins connectés avec le prix du bois, particulièrement depuis les années 2000. La progression du prix des forêts est à relier à la hausse du prix des terres agricoles.

La suite dans le Réveil Lozère, page 7, édition du 9 juin 2016, numéro 1363.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.